Au fil du temps :En route vers le Japon

Mai
2012
02

posted by on Histoire de voyage

No comments

Alors que je m’installe dans mon siège, je constate qu’il est plus confortable que les standards habituels de l’aviation. Je me sens fatigué, je m’étire et tiens, j’ai de la place pour mes jambes ! Il y a quelque chose de louche là dessous mais j’arrive pas à mettre le doigt dessus. J’appelle l’hôtesse, elle arrive 10 secondes plus tard avec un cocktail de bienvenu. Définitivement, il y a un problème … Oh non, je sais ce qu’il se passe, je suis à Mildura en train de rêver ! Au même moment ou je réalise ça, j’ouvre les yeux et sors de ma torpeur …

Alors que mes yeux s’habituent lentement à la lumière, mon cerveau me fait un rapide récapitulatif des derniers jours pour que je me re-situe.

un petit peu de Melbourne

Je me voie quitter Mildura avec Maddie, une suédoise qui voyage avec moi jusqu’à Melbourne. Après un Roadtrip sympa, je la quitte pour me diriger vers mon hostel. Je me couche tôt car demain commence une des parties les plus pénibles, régler les détails administratifs. Et ainsi, les jours suivant, je me balade d’office en bureau divers pour réclamer mes taxes, anticiper ma super annuation, remplir des formulaires dont je ne connais pas l’utilité, envoyer des colis un peu partout, fermer mon compte en banque, vendre ma voiture et refaire mon sac de voyage. C’est à dire max 10kg dans un sac qu’on peut prendre avec soi dans un avion.

Good bye Melbourne

Il m’a fallu dix jours pour tout régler et je ne les pas vu passer ! J’ai eu l’impression d’arriver à Melbourne puis de sauter dans l’avion pour Cairns. Mais je suis pas resté à Cairns bien longtemps, c’était juste le temps de la transition pour un vol plus important, un vol pour quitter l’Australie, un vol pour le Japon !

Avant ...

... Après !

Alors que le brouillard s’éclaircis devant mes yeux, je reconnais effectivement l’intérieur d’un avion. Mais, pas n’importe quel intérieur, je suis en première classe. Oui, je me refuse rien ! Bon, c’est pas exactement aussi simple, mais quelques jours avant mon départ, j’ai reçu un coup de fil me demandant si je voulais bénéficier d’un sur-classement pour un peu moins de 200$. C’est certainement la seule chance de ma vie que j’aurai de voyager en Business class pour si peu. J’ai un peu de sous pour changer donc, c’est parti !

En transit à Cairns

Et voilà, maintenant je suis quelque part au-dessus de la mer des Philippines à profiter de l’alcool gratuit. Car, même si on a un meilleur casque, une plus large sélection de films, un fauteuil plus confortable et des hôtesses au petit soin, l’amélioration la plus important est la possibilité d’avoir les boissons gratuites et à volonté (dans la limite de votre état ou des stocks disponibles ce qui est souvent en relation). Comme vous pouvez vous en doutez le vol fut plutôt agréable en regardant des films tout en sirotant la boisson de mon choix.

Good bye Australia

C’est ainsi que je suis arrivé à l’aéroport de Osaka, Japon, les yeux pétillants et excité par ce pays que j’ai hâte d’explorer. Je suis assez content de moi car pour une fois j’ai fait l’effort d’apprendre vraiment comment le langage fonctionne et croyez moi quand on ce langage est le japonais, c’est pas gagné d’avance ! Mais, je connais les bases et je devrais m’en sortir. Vingt secondes après être sorti de l’aéroport je réalisais à quel point je m’étais trompé ! Sur une échelle de 1 à 100 ou 100 est comprendre et parler japonais, je dois être à 1,5 ! Bref, j’arrive quand même à acheter mon ticket pour la grande ville d’Osaka.

Là-bas tout est plus simple car j’ai la chance de connaitre du monde sur place et notamment une française que j’avais rencontré en Australie quelques années auparavant et qui maintenant accompli un Working holidays Visa pour le Japon. Pour des références futures, elle s’appelle Claudia et c’est une fille formidable ! Elle habite dans un colocation à 10 personnes dans la banlieue proche du centre d’Osaka. Autrement dit, je suis dans un environnement parfait pour découvrir à mon rythme les mystères Nippons.

Bienvenu à Osaka !

La suite viendra dans un prochain article, mais après quelques jours je suis déjà vraiment impressionné par ce que j’ai pu voir et expérimenter (et j’ai pas encore essayer tout les poissons étranges !)

A bientôt sur les routes du monde

Jérémy

Tags: ,

Leave a Reply

Article rédigé par Jérémy