Un arrière-goût d’Angleterre

Jan
2011
15

posted by on Pays

No comments

Introduction de Gibraltar
 » God save our gracious Queen,
Long live our noble Queen,
God save the Queen !
Send her victorious,
Happy and Glorious,
Long to reign over us,
God save the Queen ! « 

D’ou vient Gibraltar ?

Voilà une question que je me suis beaucoup posé. Je vais partager avec vous ce que j’ai appris.

Territoire anglais depuis 1704, Gibraltar se situe au sud de l’Espagne au niveau du détroit de … wait for it … Gibraltar. D’une superficie de 6543km² pour une population d’environ 30 000 ames, la presqu’ile est célèbre pour son rocher et les vestiges de la présence militaire anglaise.
Mais comment les anglais ont-ils attéri ici ? Tout commence quand dans la grèce antique, gibraltar et son rocher sont assimillé aux colonnes que plaça Hercule pour séparer l’Afrique de l’Europe. Puis au cours des siècles se fut une bataille éternelle pour la conquète du rocher. Passant de territoire Musulman à Espagnol maintes fois, il est finalement reconquis definitivement en 1462 par les Espagnoles. Puis, c’est en 1704 que l’Amiral Georges Rooke prend par la force possession du rocher. L’Espagne tentera bien de le reprendre mais sans succès.

Panorama de Gibraltar

Sensations et ressentis

Quand on arrive, on voit ce rocher dont la base est couverte d’immeubles. On se dit « Mais ou je m’aventure ?! ». On traverse le poste de frontière, puis la piste de décollage de l’aéroport. Cette grande bande de bitume est la Manche espagnol. Au delà, les gens parlent une drôle de langue et la nourriture rend la langue drôle. Oui, au delà, c’est l’Angleterre … enfin un petit bout !

Gibraltar de nuit

Et soudainement, tout change ! Les panneaux sont écrits en anglais, les policiers arborent leur casque si caractéristique, les cabines téléphoniques prennent une étrange teinte rouge, les bars ne servent plus de nourriture après 19h et les bonnes choses disparaissent des supermarchés. La seule chose qui manque pour parfaire le décor est la conduite à gauche.

Gibraltar signe de la reine

On pourrait croire que tant de changement aurait du me chambouler un peu. Pas le moins du monde, au contraire, tout ça c’est rassurant pour moi car, finalement, je suis en milieu connu. Par contre, ce qui me plait moins c’est les Livres sterling ! Et bien, je voie qu’on a toujours nos endormis ! Gibraltar faisant partie de l’Angleterre, et l’Angleterre n’ayant pas voulu passer à l’euro, Gibraltar a gardé la Livre sterling comme monnaie. En quoi ça change ? Tout semble soudainement beaucoup plus chère. Il est loin le temps de la pinte à 1€, maintenant on l’a à 3Ls soit 3,6€ !

Gibraltar singe

On fait fie des changements et on apprécie le sol… enfin, la pluie, on est en Angleterre rappelez-vous ! C’est vrai que sur les 3 jours que je suis resté là-bas, j’ai eu un de soleil et le reste de la pluie non-stop ! Heureusement, j’en ai profité pour visiter le fameux rocher de Gibraltar. Premier choc, il faut payer pour aller se promener sur le « fameux rocher ».

Deuxième choc, quand on se promène dans les artères principales de la ville (ou du rocher) tout semble beau, propre et bien rangé. Mais dès qu’on quitte ces voies, on gratte le jolie vernis pour découvrir le pourri derrière. Des ruines des anciens centres d’observation sur le rocher aux ruelles de la ville, l’impression de laisser à l’abandon est partout. On a juste fait le nécessaire pour que les touristes dépensent leur argent sans voir la misère. C’est bien dommage, car ce bout de cailloux a du potentiel !

Moi avec un singe

Donc au final, je reste assez mitigé sur Gibraltar. J’ai vraiment pas aimé la sensation de rocher pour anglais fortuné. Par contre, le paysage et les lieux relatifs à l’histoire de la presqu’ile valent, selon moi, le détour.

Mais déjà à l’horizon se profile la suite de mon voyage. Maroc, tiens toi prêt, j’arrive !

Cote Africaine

Tags: ,

Leave a Reply

Article rédigé par Jérémy