Vivà Espana

Jan
2011
15

posted by on Pays

No comments

Quand on pense à l’Espagne, on pense à quoi ? Tapas, corrida, flamenco, fête de Pamplune, sangria, paella, Madrid, … Un peu de tout ça finalement. Venez, je vous invite à découvrir l’Espagne à travers mes yeux.

Dis maman, c’est quoi l’Espagne ?

Ah, l’Espagne ! Ce pays qui se cache au Sud de la France derrière les pyrénées. Mais au fond qu’est ce que c’est ?
L’Espagne c’est 46 millions de personnes réparties sur près de 504 030 km². Elle se situe entre la mer Méditerranée à l’Est, le Portugal et l’océan Atlantique à l’Ouest, Gibraltar et le détroit du même nom au sud et les pyrénées au nord.
Du fait de son emplacement, elle fut, au cours des siècles, le théatre de nombreuses influences externes qui ont laissé leurs marques dans l’histoire du pays. Devenant au XVe siècles une des puissances majeures du monde, elle a depuis perdu de sa grandeur notamment avec la perte de ses colonies. Néanmois on peut toujours admirer les vestiges de ce passé dans de nombreuses villes espagnoles.

On se réveille, j’ai fini ! Passons maintenant à quelque chose de, je l’espère, plus intéressant.

Mon séjour espagnol en images


carte d'espagne avec mon trajet

Voilà mon trajet en Espagne. En rouge, la route que j’ai plus ou moins suivi et en vert les endroits ou j’ai passé la nuit. Finalement je m’en suis à peu près tenu à mon plan qui était de suivre la cote Méditéranéenne.


Panoramique de Barcelone

Un petit aperçu panoramique de Barcelone. Mais, je vous avez promis une surprise …


cite des arts et science de Valence

Parfois, en se perdant on se retrouve face à d’étranges batiments. Ici, la cité des arts et sciences de Valences.


Panoramique de Granada

Et voilà, la magnifique ville de Grenade. Cette photo a été prise du sommet de la vieille ville là ou les squats prennent formes de maisons troglodytes.


chateau de granada

Encore un aperçu de Grenade. Les cactus, la citadelle et les montagnes en fond. On voit pas sur la photo mais les sommets étaient enneigés.


Mosquee de Cordoue

La grande mosquée / Cathédrale de Cordoue


La plage de Cadiz

Maintenant un aperçu de la côte de Cadiz coté vieille ville. On peut voir la cathédrale au milieu, et après ça se transforme en grande plage qui l’été doit être bondé.


Petit moment de solitude

Parfois on se sent seul comme au coucher du soleil sur la plage d’Alicante lors de ma première nuit à la belle étoile.


panoramique coucher de soleil

Mais quand on se retrouve devant la beauté d’un coucher de soleil derrière les montagnes andalousiennes. On oublie tout et on reste hypnotisé par la splendeur de la scène.


Ce que je retiendrai de l’Espagne …

… les bars.

Pour se retrouver entre amis, écouter un peu de musique ou juste se décontracter après une rude journée. Les bars sont l’endroit social de référence en Espagne. Et en trouve par dizaines ! Il faut dire qu’avec 1 euros (environ) le demi, on est loin des tarifs français. Tout le monde va au troquet du coin et tout ça prend part à la culture du pays. Dans les grandes villes on peut même observer des migrations en fonction de l’heure ou de la location des bars. Quoiqu’il en soit, on presque toujours sur de passer de bon moment avec une « Cana » (prononcez cagna) et un assortiment de tapas !

… le tourisme.

Je ne sais pas si ça vient de la saison ou si c’est tout le temps comme cela, mais les touristes sont légions, et particulièrement des personnes du 3e age. Il est fini le temps ou papy et mamy etait à la maison regardant le temps passer. D’une certaine façon, je me suis rendu compte d’un courant nouveau : Le retour du dynamisme chez les anciens ! Heureusement qu’il y a toujours des endroits ou la plus part du temps je me retrouve tout seul … qui a dit dans les grottes perdus dans la montagne !?

… les paysages.

Des champs et des cailloux. Voilà je viens de résumer tout ce que j’ai vu de l’Espagne ! Non, c’est tout de même exagérer car il y a par ci ou par là des pics enneigées comme dans les pyrénées ou dans les monts d’andalousie. Magnifique panorama depuis Grenada soit-dit en passant. J’ai été déçu par les plages qui sont, pour la plupart, encerclées d’immeubles imposants. Après je suis peut-être pas allé aux bons endroits, mais mon ressentiment reste le même trop de gris près du bleu. L’agriculture prend aussi une part importante dans le paysage espagnol. Que ce soit les agrumes, les oliviers ou les baches plastiques des serres, on voit des champs à perte de vue et on se sent finalement ridicule. A part ça, l’espagne restera pour moi beaucoup d’espace quasi vierge ou une seule chose prédomine : les cailloux.

… le flamenco.

Que serait l’Espagne sans cette danse mythique ? Je dis danse, mais on l’oublie souvent le flamenco c’est plus un art. Un ensemble qui comprend d’une part la danse, mais aussi une musique qui combine guitare, chant et claquements (de main, de talons et parfois de castagnettes). Son tempo particulier est une egnime pour un néophyte comme moi, mais je reste subjugué par l’aura qui se dégage de tout ça. Tantôt triste, tantôt fier, tantôt lancinant, tantôt filant comme le vent sous le regard sévère de la danseuse qui exécute son art. C’est difficile de décrire le flamenco car chacun le perçoit à sa façon avec ses propres sentiments. Oui, le flamenco vous transperce et mêle vos sentiments à son rythme, joue avec eux et les libère soudainement. Comment ça j’éxagère ? Chacun le perçoit différemment vous en êtes sur maintenant !

… la prostitution.

Je voie déjà les yeux de certains s’ouvrir en grand ! Le plus vieux métier du monde, pourquoi en Espagne plus qu’ailleurs ? Après tout, partout dans le monde on trouve des « Red districts ». En effet, mais ce qui m’a surpris et ceux spécialement dans le nord c’est la présence d’autant de prostituées sur le bords des routes. Et ce, même en pleine journée ! Enfin, je m’y attendais pas et ça restera dans mes souvenirs espagnols. Parfois sur les nationales, j’avais peur de faire du stop de peur qu’on me confonde … non, je plaisante ! Mais ça aurait pu !

… l’espagnol.

Bon, allez en Espagne sans connaitre un mot d’espagnol ne fut peut-être pas la meilleur idée que j’ai eu. Je ne compte plus le nombre de fois ou je me suis retrouvé frustré car je ne pouvais pas m’exprimer. Mes talents de mime ont leurs limites également donc, malheureusement parfois j’ai du laisser aller. C’est mon petit regret, ne pas connaitre suffisamment la langue pour communiquer avec aisance et appronfondir un peu les choses. Mais, je continue à apprendre l’espagnol, jour après jour, car à un moment je vais franchir l’atlantique et débarquer sur un continent ou l’espagnol est roi ! L’amérique latine est-elle prète à rire de mon accent ? Je l’espère !

Et le stop dans tout ça ?

Ahum … Je ne voie pas grand chose à dire à propos du stop en Espagne (et je ne voyais vraiment pas grand chose à dire à propos du stop en Espagne). Ah ! Juste une chose : Patience ! Si vous voulez arpenter l’Espagne avec votre pouce je vous conseille de vous armer de patience et surtout pour sortir des grandes villes. D’après quelques informations recueillies auprès d’autres autostoppeurs, l’Espagne est un jeu de hasard pour les autostoppeurs et en général on perd ! Je vais simplement vous donner quelques chiffres pour vous faire un avis par vous même.

Barcelone => 5 minutes … attendez la suite avant de me critiquer !
Valence => 6 heures
Grenade => 12 heures (sur 2 jours)
Cordoue => 3 heures

Conclusion

Voilà, l’Espagne est un beau pays surtout d’un point vue historique car j’ai déjà vu beaucoup plus beaux comme paysages. Après c’est définitivement pas un pays ou les gens ont l’habitude de voir des auto-stoppeurs donc ça marche pas très bien. J’avoue qu’après plus de 3 semaines, je commençais à en avoir marre de voir passer les voitures pendant des heures et des heures. Mais, après tout, ça fait aussi partie du voyage ! J’espère que la suite sera plus clémente avec moi 🙂

Tags: , ,

Leave a Reply

Article rédigé par Jérémy